Imprimer

Des recherches internationales mais aussi de notre pratique clinique quotidienne, nous montrent que l’origine culturelle d’un patient influencera non seulement la présentation de la symptomatologie, mais aussi sa manière de comprendre la maladie, de faire sens à ce qui lui arrive et sur l’acceptation d’une proposition thérapeutique.

Immigration ancienne, deuxième voire troisième génération d’immigrés, demandeurs d’asile, réfugiés récemment arrivés en France, tous ces patients nous mettent devant un défi : adapter nos manières de faire en psychiatrie afin de les accueillir dans les meilleures conditions en tenant compte de leur contexte de vie.

Parmi les patients soignés au Centre hospitalier de Rouffach, aussi bien en hospitalisation qu’en ambulatoire, on trouve une importante population immigrée ou issue de l’immigration.

On peut distinguer une immigration historique, liée aux différentes étapes des politiques d’immigration avec des pays et/ou régions d’origine bien définie (Italie, Pologne, Maghreb, etc.) d’une immigration plus récente liée au conflits géopolitiques et aux guerres civiles (République Démocratique du Congo, Kosovo, Pakistan, Syrie, Irak, Afghanistan).

Les recherches internationales ont souligné l’importance de tenir compte de l’origine culturelle du patient et de situer notre pratique médicale dans notre culture locale. Ceci dans le but d’améliorer l’accueil et le suivi des patients.

Equipe de Ressources en psychiatrie transculturelle

L'Equipe de Ressources transculturelles s'entend comme équipe transversale disponible pour tout l'établissement et aussi pour les partenaires extérieurs dans le cadre de prises en charge conjointes (autres hôpitaux, ASE, PJJ, SAVS, services sociaux, Conseil Départemental etc.) Elle propose d'intervenir selon plusieurs axes dans une optique d'améliorer le suivi et la prise en charge de patients d'origines culturelles diverses.

- Axe 1 : sensibilisation/ formation des soignants
- Axe 2 : expertise diagnostique et thérapeutique pour des situations complexes impliquant une différence culturelle
- Axe 3 : soins culturellement sensibles

Fonctionnement

Tout professionnel peut demander un avis auprès de l'Equipe de Ressources concernant une situation clinique où la différence culturelle entre professionnels et patient semble être à l'origine de difficultés ou malentendus.
Selon la situation, l'Equipe de Ressources propose alors une ou plusieurs rencontres avec l'équipe soignante et/ou le patient et sa famille le cas échéant.

Les entretiens cliniques avec les patients se feront en présence d'un interprète si cela s'avère nécessaire et suivront les préconisations de la formulation culturelle (DSM-V). Le but des rencontres est de donner à l'équipe soignante des orientations nouvelles pour l'accompagnement du patient.
L'Equipe de Ressources reste joignable pour le professionnel demandeur par la suite, mais n'intervient que de manière ponctuelle.

L'équipe a une mission transversale et n'est pas liée à un pôle

L'intervention de l'équipe fera l'objet d'un questionnaire d’évaluation.

L'équipe

Dr Felicia Dutray, psychiatre, pôle 2/3
Dr Saïd Fattah, psychiatre, pôle 8/9
René Monami, psychologue, pôle 2/3
Céline Guidon, psychologue, pôle 2/3
Martine Porée du Breil, psychologue, pôle 2/3
Dr. Ahmad Sohail Faqiri, médecin, pôle 2/3

Informations complémentaires

Questionnaire de demande d'intervention Equipe de Ressources en psychiatrie transculturelle

Télécharger la plaquette de l'Equipe de Ressources du Centre hospitalier de Rouffach